L'ENERGIE DES GEMEAUX, POUR SE RELIER A SON AME

Catégorie: Evolution

Le soleil est entré dans le signe des Gémeaux le 21 mai et y restera jusqu’au 20 juin.

L'énergie du signe des Gémeaux est très instructive et parlante…

Nous avons tous le signe des Gémeaux dans notre thème astrologique (chaque thème est composé des 12 signes du zodiaque). Donc, soit en étant né dans cette période de l’année ou bien avec un ascendant Gémeaux (déterminé par notre heure de naissance), ou avec une planète dans cette énergie. Par exemple, si la Lune se trouve dans ce signe, ce seront nos émotions qui seront concernées, s’il s’agit de notre Vénus, ce seront nos sentiments, notre façon d’aimer ainsi que notre corps ou nos valeurs qui seront concernés.

Là où il se trouve dans notre thème, il nous indique de quelle manière nous communiquons, comment nous bougeons, voyageons, comment nous nous adaptons à notre environnement, nos multiples centres d’intérêt, ainsi que notre relation à notre fratrie. L’endroit dans le thème indique un secteur particulier où cette énergie se développe, ce secteur est appelé "maison" en astrologie (par exemple le secteur de la famille, du travail, du couple, de la santé ou de la créativité, etc…).

Commençons par observer ce que nous dit la mythologie :

Elle nous parle des jumeaux Castor et Pollux, que nous retrouvons dans la constellation des Gémeaux, qui sont issus de deux pères différents, l’un humain donc mortel et l’autre de Zeus, Dieu donc immortel. L’histoire nous raconte qu’après des luttes fraternelles, entrainant la mort de Castor, Zeus, leur père, leur donne l’immortalité pour que les jumeaux se retrouvent. Ils passeront leur temps à voyager entre l’Olympe (le ciel) et le royaume des morts.

C’est un signe d’air, donc lié à la communication, au verbe, au lien. Il fait donc le lien entre notre partie humaine (rapport à la matière, à notre corps) et notre partie divine (notre âme) mais aussi entre notre partie « ombre » et notre partie « lumière ».

Ce signe a une planète maîtresse, comme tous les signes astrologiques, qui est MERCURE.

Là encore, nous retrouvons la mythologie et le Dieu grec Hermès (ou Mercure chez les Romains) et son bâton magique avec 2 ailes, symbole universel de paix, d’harmonie et d’équilibre. Ce Dieu extrêmement intelligent, futé, joueur, très inventif, mais aussi capable de ruses et de mensonges pour s’adapter à la situation qu’il rencontre. On l’appelle aussi « le messager des Dieux », il fait donc la communication et le lien entre les Dieux et les Humains. On le dit « psychopompe », c’est-à-dire comme les « chamans », avec une capacité à conduire les âmes !

Nous pouvons l’associer à l’emblème du Caducée, soit à deux serpents qui montent le long d’un axe vertical, sorte de colonne vertébrale, qui se termine par deux ailes.

Et si ce signe avait pour objectif de réunir ses dualités autour d’un axe vertical ou d’une colonne vertébrale pour déployer ses ailes et se connecter à une partie bien plus élevée de soi ?

 

Nous observons qu’il s’agit d’un signe complexe, double, qui s’adapte en permanence à l’environnement dans lequel il se trouve. On le qualifie souvent de papillon, qui butine d’une fleur à l’autre, d’un horizon à un autre, il aime se déplacer, voyager, et tellement curieux qu’il lui est difficile de se poser quelque part, toujours en mouvement (par son corps ou par sa tête). Tout l’intéresse, son esprit très vif et il peut facilement passer d’un sujet à un autre. Il est convivial, simple et facile à vivre et très adaptable.

Mais l’envers de la médaille est qu’il en devient instable, il se disperse et on peut lui reprocher d’être dans des rencontres superficielles. Il est souvent représenté comme une girouette au-dessus d’un clocher, se dirigeant selon la direction du vent, face à de véritables masturbations mentales et dans une difficulté de faire des choix.

 

Nous observons que ce signe nous amène à nous relier, à relier nos dualités.

Une clé nous est donné dans la mythologie, s’agissant de relier le ciel et la terre, de devenir le caducée d’Hermès, de réunir nos deux polarités, de ne plus agir comme deux personnages, mais comme un seul dans un même objectif : nous enrouler autour d’un axe vertical et déployer nos ailes.

L’énergie des Gémeaux lorsqu’elle se déploie, amène la personne à être un magnifique communicateur, qui utilise le verbe pour partager ses connaissances, dans la tolérance, de façon simple, en les mettant à la portée de tous.

 

Peut-être que lors de ces moments où nous avons conscience de ces grandes agitations, il peut être intéressant de nous plonger dans l’énergie opposée et complémentaire à celle des Gémeaux, celle du Sagittaire. Je vous renvoie à mon article sur le : le-sagittaire-et-lintelligence-du-coeur

La flèche du Sagittaire indique une direction, celle qui élève. L’énergie du Sagittaire c’est l’énergie du savoir, de la connaissance, des études, de la philosophie, des religions, parfois trop dogmatiques, parfois réservée à une certaine élite. Mais attention, la face négative de cette énergie du Sagittaire peut parfois être dans des croyances, des dogmes, qui le rend « croyant de sa connaissance", celui qui sait et qui le limite.

Il s’agit là pour l’énergie des Gémeaux de retrouver dans ce qu’il a appris, dans sa connaissance, en restant dans son ouverture et sa curiosité, ce qui lui semble important afin que tout ce savoir devienne utile, constructif et puisse être partagé au plus grand nombre, permette de faire des liens en réunissant. Cet excellent communiquant est aussi un très bon médiateur.

Comment faire un choix lorsque tout attire et que tous les chemins sont intéressants ? Rappelons-nous le 3e travail de notre Héros Hercule « la cueillette des pommes d’or des Hespérides »… Hercule voyage dans toutes les directions, se trompe, se fait avoir, est manipulé, se disperse aux divers coins du monde, n’écoutant pas les sages paroles, jusqu’au moment où il revient vers lui, vers son centre et qu’il aide, par compassion, le géant Atlas en le soulageant du fardeau du monde. Grâce à celui-ci, il obtient les pommes d’or et réussit sa mission. Les pommes signifiant les aspects de l’âme ou de la divinité.

Il doit revenir à l’intérieur de lui-même en quête de sa propre sagesse.

 

En tant que signe d’air, le Gémeaux est un signe relié à la respiration. Nous savons que la respiration fait le lien entre le corps et l’esprit, le lien de communication entre nos cellules, elle permet les échanges d’oxygène et de gaz carbonique, etc… de se diffuser dans tout notre corps. Les personnes qui font du Yoga ou de la Sophrologie le savent, la respiration permet d’apaiser ses émotions et de se retrouver au centre de nous-mêmes pour faire le point, pour de nouvelles idées, pour discerner ce qui est bon et ce qui ne l’est pas pour nous.

« Nul se peut se prétendre médecin s’il ne connaît les principes de base de l’Astrologie » disait Hippocrate.  Comme on le voit, le médecin antique avait d’autres références que les nôtres.

Hippocrate fondait toutes ses théories sur les quatre éléments : le Feu, la Terre, l’Air et l’Eau, éléments que l’on retrouve, bien sûr, en astrologie.

Il nous indiquait, par exemple, que les problèmes respiratoires (les poumons) étaient en lien avec l’élément Air et donc avec le signe d’air des Gémeaux, mais aussi la moelle épinière (nous revenons à la colonne vertébrale), ainsi que les bras et les mains.

 

Après un voyage aux Philippines, auprès de guérisseurs, également lors d’autres initiations ou pratiques énergétiques que j’ai pu observer et recevoir, nous visualisions une énergie provenant du sommet de notre tête (notre chakra couronne), nous laissions descendre cette énergie jusqu’à notre cœur, et la laissions se déployer dans nos bras et dans nos paumes de mains. Avec un certain rythme de respiration associé à nos visualisations, nous pouvions nettement sentir la chaleur s’activer dans nos mains.  

Donc que font nos mains, elles soignent, elles indiquent des directions, elles parlent (parfois plus que nos lèvres), elles écrivent, dessinent, jouent de la musique, elles dansent, elles bougent, etc. Nos mains sont donc extrêmement importantes et nous pouvons les considérer et les regarder avec respect. Nous nous apercevons de leur utilité souvent lorsqu'elles sont blessées ou douloureuses. Alors apprenons à en prendre soin.

 

Il peut être intéressant de nous poser parfois des questions et de faire le lien entre un problème respiratoire et ce qu’il se passe au niveau de notre communication (soit entre moi et l’autre ou les autres, mais aussi dans ma communication interne entre différentes parties de moi-même)… et de faire le lien entre un éventuel problème de bras, de mains ou de mouvement (être entravé dans ses mouvements par exemple, ou empêché) et de réfléchir à ce qu’il s’est passé au moment de ces difficultés (dans les mois qui précèdent) et sa manière de communiquer ou sa difficulté à faire des choix, à prendre une direction…Cette forme de décodage peut nous donner des informations sur notre corps et le conflit dans lequel il se trouve.

 

Pour explorer cette énergie des Gémeaux, je vous propose quelques exercices :

  • Testez la respiration des Yogis : Apprendre à respirer consciemment, à lier la pensée à la respiration pour toucher les forces cachées de notre subconscient, pour en observer les effets sur notre cerveau et nos facultés.

Intéressant : Les Grecs considéraient la respiration comme le médiateur entre l'âme et le corps. 

« La respiration peut nous révéler de grands mystères mais à condition que nous sachions l’accompagner d’un travail de la pensée, nous dit Omraam Mikhaël Aïvanhov. « Inspirer, expirer… inspirer, expirer… ce mouvement de flux et de reflux est la clé de tous les rythmes de l’univers. En tâchant de le rendre conscient en vous-même, vous entrez dans l’harmonie cosmique et vous sentez peu à peu votre respiration se fondre dans la respiration de Dieu. »

 

Conseil : effectuer ces exercices le matin au réveil, avant de déjeuner et le répéter six fois.

Bouchez la narine gauche avec le majeur de la main droite, inspirez profondément par la narine droite en comptant de 1 à 4.
Retenez votre souffle en comptant de 1 à 16.
Bouchez votre narine droite avec le pouce droit et expirez par la narine gauche en comptant de 1 à 8.
Recommencez l’exercice en inversant. 

 

  • Faites circuler l’énergie le long de votre colonne vertébrale :

En position debout, les yeux fermés, bien installé, croisez les doigts devant vous au niveau de votre bassin.

Montez progressivement les mains jusqu’au-dessus de la tête et tourner lentement le buste, les épaules et la tête vers la droite puis vers la gauche sans bouger ni le bassin ni les jambes, ceux-ci sont un socle sur lequel tournent la tête et le buste (entraînant les bras). Respirez librement en prenant conscience de votre corps en mouvement et plus particulièrement de la colonne vertébrale

Au bout de quelques minutes, redescendez lentement vos bras et appréciez les sensations qui émanent de votre corps. Recommencez trois fois.

 

  • Faites circuler l’énergie le long de tous les corps subtils : Dessiner un lemniscate ou un huit couché avec ses bras et ses mains :

Debout, bien en appui sur vos deux pieds, penchez votre buste en avant, vos bras sont ballants, souples.

Commencez à bouger vos mains et vos bras en dessinant un huit couché devant vous, comme une danse, effectuez des mouvements amples devant vous.

Puis continuez ce mouvement fluide sans vous arrêter, tout en vous redressant petit à petit, continuez à balancer vos bras et à dessiner ce huit couché même une fois redressé, et en levant vos bras, pour terminer le dessin les bras élevés à leur maximum.

Vous pouvez effectuer cet exercice plusieurs fois de suite. Ressentez une sorte de réalignement énergétique.

 

  • Percevoir ses mains autrement : réalisez ces exercices en conscience, tranquillement, lentement, les yeux fermés, à l’écoute de vos sensations.

- Tendez vos bras devant vous, les mains se font face comme si elles tenaient un ballon et que vous vouliez ramener le ballon vers vous. Inspirez et tout en retenant l’air, bougez souplement vos poignets et vos doigts en les rapprochant de votre buste. Expirez lorsque vos mains touchent votre poitrine. Recommencez trois fois de suite.

- Vous pouvez également effectuer cet exercice en crispant vos doigts comme des griffes.

- Les bras allongés devant vous, en inspirant et en retenant votre souffle, baissez et relevez vos poignets comme si vous disiez au-revoir, le temps de la suspension de souffle. Expirez doucement. Recommencez à nouveau trois fois de suite.

- Les bras allongés devant vous, relevez vos doigts et sur l’inspiration laissez vos doigts saisir l’air en les ramenant vers les paumes et relevez les doigts (ceux-ci sont étirés en arrière), Effectuez le mouvement le temps de la suspension de souffle. Relâchez en soufflant. Recommencez trois fois de suite.

 

  • Futurisation positive ou atteindre un objectif :

Vous trouverez sur le site deux audios, qui vous amèneront à vous projeter dans le futur. Vous pouvez vous imaginer  reliant vos différentes dualités ou parties afin de devenir complètement uni dans un futur proche, et atteindre cet objectif de retrouver le centre de vous-même.

une-futurisation-positive

relaxation-dynamique-centree-sur-un-objectif

Christine DESVIGNE

Animée par ma passion pour l’âme et la psychologie humaine, j’accueille et j’écoute chaque personne dans sa globalité

Chacun est unique et rien n’est figé.

Tout est possible, car l’être humain, par sa conscience, est en perpétuelle évolution.

Contact

Christine DESVIGNE
6 impasse de la Baleine
75011 PARIS

Métro Parmentier (ligne 3) ou Couronnes (ligne 2)
Bus 96 ou 46

Tél: 01.43.38.12.91
Mobile: 06.08.14.73.75
Skype: christine.desvigne1

Suivez-moi