LE CAPRICORNE, UN GRAND SAGE ET L ART DE LA TRANSMUTATION INTERIEURE

Catégorie: Sophrologie
  • Le soleil entre dans le signe du Capricorne le 22 décembre et y reste jusqu’au 20 janvier.

C’est le solstice d’hiver, les jours ont décliné au maximum et l'ont observe la nuit la plus longue. A partir de ce jour-là le Soleil va progressivement remonter dans le ciel jusqu’au solstice d’été.

Ce moment de bascule entre l’ombre et la lumière a une portée symbolique très importante, c’est un passage, dénommé « la porte des Dieux ». Sa signification remonte à des temps où les Anciens pensaient avoir accès aux grands mystères qui mènent l’être à un état spirituel, où il peut être en relation avec son âme mais également avec le cosmos (le soleil étant le grand chef d’orchestre de l’univers). Tout passait par des rites, et notamment par le feu, symbole d’illumination. A minuit, ils laissaient flamber la bûche dans la cheminée jusqu’à extinction totale de sa lumière, dans le but de contacter, de connecter cette lumière invisible qui se trouve au centre de chacun, au centre de l’humain.

Résultat de recherche d'images pour "tradition noel feu cheminée celte"

C’est également dans cette même période que l’Eglise catholique a placé la naissance du Christ, symbole d’une quête vers le Soi Divin.

L’énergie du signe Capricorne est donc difficile, exigeante, pleine de mystères et de grande Sagesse, il est dit qu’il possède en lui une connaissance approfondie de la vie, qu’il a su alimenter au fil du temps, patiemment.

Il est représenté très souvent comme une chèvre des montagnes, arrivée au sommet, qui a une vision très haute de l’ensemble des choses.

C’est un signe de Terre, donc très concret, il est responsable, loyal, il sait être ambitieux, extrêmement perfectionniste. Il a la capacité d’atteindre ses buts, même si cela doit lui prendre des années. Il possède en lui une énergie endurante, il va doucement mais sûrement ce qui amène la MAITRISE.

Chacun a le signe du Capricorne dans son thème (chaque thème est composé des 12 signes du zodiaque). Donc, soit en étant né dans cette période de l’année, ou bien par son heure de naissance avec un ascendant Capricorne, ou avec une planète dans cette énergie ou un secteur, appelé une maison. Là où il se trouve dans notre thème astrologique, il devra se montrer déterminé et persévérant pour parvenir à ses fins dans le domaine concerné.

Le signe opposé du Capricorne est le Cancer. Chaque signe du Capricorne porte en lui une énergie Cancer qui sommeille. Il se sent intérieurement hypersensible et fragile. Extérieurement il prend des responsabilités qu’il assume.

 

  • Il est aussi très important de savoir que chaque signe du zodiaque est dirigé par une planète maitresse ; celle du Capricorne est Saturne. Dans la mythologie il s’agit d’un Dieu, appelé « Maître des Temps et Maître de Sagesse ».

En comprenant comment fonctionne Saturne, nous comprenons beaucoup mieux ce que signifie l’énergie du Capricorne.

C’est la dernière planète visible du système solaire. Elle est donc la limite du monde visible et du monde invisible, entre le monde conscient et le monde de l’inconscient. Elle nous oblige à, soit resté coincé dans les limites de certaines informations conscientes, soit à travailler sur ces limites, les transcender pour les dépasser et élever notre conscience à de nouvelles compréhensions.

Saturne, est considéré comme un parent normatif, celui qui établit des limites bien définies. Sa face sombre, c'est le parent critique qui enferme l'enfant dans le cadre de ses propres conditionnements et qui le juge en fonction de sa capacité à appliquer les règles auxquelles il s'astreint lui-même." Ce sont toutes les injonctions comme « tu dois », « il faut » imposées, qui vont amener un sentiment d’insécurité. La personne va se fabriquer un masque comme une protection, un bouclier afin d’avancer dans sa vie. Derrière ce masque il y a une partie inconsciente que nous ne voulons montrer à personne (une sorte de zone d’ombre, de honte que nous portons car nous nous jugeons nous-mêmes).

Il est donc important de travailler sur notre Ombre, ce que nous permet Saturne.

Ce que nous expliquait le Psychiatre Carl Gustav Jung, c’est que nous projetons cette Ombre sur les autres, et qu’il est important de se poser la question intérieurement : « qu’est-ce qui chez l’autre, en face de moi, me dérange au point de m’insupporter ou de me mettre en colère ? ». Il s’agit d’un exercice difficile. Car subir le jugement peut être extrêmement douloureux, et donc beaucoup plus facile de l’attribuer à l’autre en face de soi.

Nous devons, pour évoluer, reconnaître et travailler à débusquer notre Ombre. Mais n’oublions pas que Saturne (Dieu du temps) apparait sous la forme d’un vieillard et, travailler notre Ombre demande du temps et nécessite de longues périodes d’introspection.

Cette transmutation de notre plomb intérieur en or (dans notre laboratoire intérieur, tel un alchimiste) demande rigueur, application, conscience et force de caractère. Elle nous amène à ne plus rester coincé dans les souffrances du passé, à ne plus être dupe de nos fonctionnements, à devenir responsable de nos pensées et de nos actes. A accueillir l’être que nous sommes dans sa globalité, avec bienveillance.

Il est donc important d’accepter de regarder cette ombre, de regarder nos peurs, ce juge intérieur que nous détestons et qui nous dérange si fortement. Dans quel endroit de ma vie je me juge, je me critique ? ou je juge ou je critique l’autre ? bien ou mal ?

Une fois regardée, une fois accueillie, reconnue, cette ombre en conscience, nous pouvons lâcher notre masque d’honorabilité pour devenir plus authentique. Nous acceptons mieux les critiques et les jugements des autres, et n’en faisons plus une affaire personnelle. Cela devient leurs propres ombres et non plus les nôtres.

Saturne, ce grand Sage, nous pousse donc à exprimer concrètement et consciemment tout au long de notre vie, les qualités les plus essentielles du signe dans lequel il se trouve ainsi que l’énergie du Capricorne. Et, pour briller, l’Or de nos qualités doit être débarrassé des scories des valeurs superficielles, des idéaux abstraits. Alors laissons travailler notre Alchimiste intérieur. C’est à ce prix que nous distillerons patiemment, goutte par goutte, l’Or du vieux démon Saturne.

Eric Berrut – Les Parents dans le thème de naissance – Éditions Janus – 2009.
Partie sur Saturne et images extraites du site : https://www.terresintimes.be/

 

Nous pourrons ensuite passer à l’énergie du Verseau et devenir de magnifiques porteurs d’eau !

-----

Pour explorer cette énergie du Capricorne ou de son Maître Saturne, je vous propose un exercice de sophrologie :

  1. En position debout, les pieds bien à plat sur le sol, votre bassin bien positionné, la tête droite, vous levez un bras devant vous et fixez l’ongle du pouce. Vous inspirez profondément et suspendez votre souffle puis ramenez lentement sans cligner les yeux, votre pouce jusqu’à la racine du nez entre les deux yeux. Fermez les yeux en expirant et recommencez 3 fois. (cet exercice permet d’apaiser votre mental et de commencer à déclencher des ondes cérébrales alpha).
  1. Puis debout, sur place, sautillez plusieurs fois « tel un pantin » tout votre corps souple, tout ramolli. Arrêtez dès que vous en ressentez le besoin. Répétez l’exercice 3 fois. Puis asseyez-vous et appréciez les sensations de votre corps quelques instants.
  1. En position assise, fermez les yeux et installez une respiration profonde, de plus en plus calme, sentez votre ventre et votre poitrine gonfler à chaque inspiration et dégonflez à chaque expiration. Faites cela quelques minutes.
  1. Laissez venir dans votre esprit un souvenir ou une image de calme et lorsque cette image ou ce souvenir est bien présent dans votre esprit, savourez-là et sentez comment vous pouvez relâcher tous vos muscles depuis le sommet de la tête jusqu’aux orteils. Balayez votre corps de l’intérieur en relâchant les zones au maximum de vos possibilités.
  1. Focalisez-vous ensuite quelques secondes sur vos expirations, uniquement vos expirations. Chaque expiration vous amène à vous détendre plus profondément.
  1. Imaginez que vous descendez un escalier de votre maison, qui vous emmène dans votre laboratoire alchimique. Imaginez le décor. Sentez-vous bien, en sécurité. Trouvez un endroit pour vous installer avec en face de vous un grand miroir.
  1. Dans ce miroir en face de vous, vous imaginez que ce soit ce « VOUS » qui vous dérange, celui que vous n’aimez pas. Regardez celui qui dit régulièrement dans votre tête : « je dois, je devrais être comme ceci ou cela » « il faut que ou il faudrait que je fasse ceci ou cela… ». Ecoutez les messages qu’il vous raconte, sans gêne ni honte, regardez-le en face… Décidez que vous l’accueillez comme il est, devenez un père ou une mère bienveillante. Sentez un sentiment de soulagement, comme un poids qui s’échappe de votre corps. Savourez-le !
     
  2. Puis, sur une inspiration, croisez vos doigts et étirez vos bras au-dessus de la tête, le plus agréablement possible, suspendez votre souffle, de façon à ressentir du bien-être dans tout votre corps. Sentez que votre corps engramme des sentiments positifs. Puis soufflez en laissant vos mains redescendre sur vos cuisses. Recommencez à nouveau deux fois de suite.
     
  3. Maintenant toujours dans ce laboratoire intérieur, imaginez que vous vous retournez et que vous observez un autre de VOUS dans un nouveau miroir. Ce double-là possède beaucoup de qualités, de ressources, de tout ce que vous avez fait, mis en place depuis des années. Regardez ce VOUS ! et appréciez-le ! Ressentez ce que cela vous fait (comme sensations, émotions agréables) en regardant cette partie de vous avec toutes ces qualités, ces potentiels.
     
  4. Sur une inspiration, recommencez l’exercice de l’étirement des bras, en croisant vos doigts et en étirant vos bras au-dessus de la tête, le plus agréablement possible, toujours en suspension de souffle, de façon à ressentir du bien-être dans tout votre corps. Puis soufflez en laissant les mains redescendre sur vos cuisses. Recommencez deux fois de suite.
     
  5. Maintenant revenez à vous, imaginez que ces deux doubles à chaque inspiration se rejoignent au centre de vous-même, commem si à chaque inspiration, vous les incorporiez. Utilisez votre respiration, votre souffle pour accompagner cette transformation intérieure. Vous devenez UN. Ressentez la paix, l’harmonie et un sentiment de paix qui s’installe peu à peu.
     
  6. Vous pouvez décider maintenant d'un objectif que vous souhaitez, votre montagne à gravir…

 

Vous pouvez refaire régulièrement cet exercice, pour apaiser ce double critique, devenir peu à peu de plus en plus dans l’écoute et la bienveillance de cette partie de vous.

Il n’est pas nécessaire de se juger, de se critiquer pour mettre en place des objectifs. Il suffit de partir de l’acceptation de « qui je suis» puis de décider d’avancer vers ses objectifs.

 

Christine DESVIGNE

Animée par ma passion pour l’âme et la psychologie humaine, j’accueille et j’écoute chaque personne dans sa globalité

Chacun est unique et rien n’est figé.

Tout est possible, car l’être humain, par sa conscience, est en perpétuelle évolution.

Contact

Christine DESVIGNE
6 impasse de la Baleine
75011 PARIS

Métro Parmentier (ligne 3) ou Couronnes (ligne 2)
Bus 96 ou 46

Tél: 01.43.38.12.91
Mobile: 06.08.14.73.75
Skype: christine.desvigne1

Suivez-moi